Réglementations des piscines publiques sur la qualité de l’eau

La réglementation des piscines publiques est régie par différentes normes. Voici quelques rappels clés pour une bonne gestion de la qualité de l’eau des bassins.

Réglementations et Recommandations :

La qualité de l’eau des piscines recevant du public doit être conforme aux normes requises. Par conséquent, il faut respecter les points d’analyse de l’eau suivants :

  • Pour une piscine SANS stabilisant, un chlore actif compris entre 0,4 et 1,4 ppm
  • Pour une piscine AVEC stabilisant, un chlore libre de minimum 2 ppm
  • Le chlore combiné ou également appelé chloramines inférieur à 0,6 ppm
  • Le pH entre 6,9 et 7,7
  • Un apport d'eau neuve de minimum 30 litres par baigneur et par jour
  • Un taux de trichloramine dans l'air inférieur à 0,5 mg/m3 (pour les piscines intérieures)
  • Et le taux de stabilisant (acide cyanurique) inférieur à 75 ppm

De plus, SYCLOPE recommande également de contrôler le TAC et le TH afin de vérifier la Balance de Taylor.

  • Le TAC (Titre Alcalimétrique Complet) soit entre 10 et 30°F
  • Et le TH (Titre Hydrotimétrique) soit entre 10 et 20°F

Voici donc quelques compléments d’informations à la réglementation des piscines publiques et collectives concernant le ph, l’acide cyanurique, le TAC et le TH.

Quel est le bon pH en piscine publique ?

Le pH est défini comme étant le potentiel hydrogène de l’eau et mesure l’acidité de l’eau de 0 à 14.

En d’autres termes, on considère qu’une eau est :

  • Acide si le pH est inférieur à 7
  • Neutre si le pH est égal à 7
  • Basique si le pH est supérieur à 7

En piscines publiques et collectives, la réglementation indique que le pH doit être idéalement proche de  :

pH entre 7,2 et 7,4

En effet, il conditionne l’efficacité du désinfectant et l’équilibre calco-carbonique essentiel pour le traitement de l’eau.

Comment mesurer le ph de l’eau ?

Le ph de l’eau se mesure à l’aide d’un photomètre pour l’autocontrôle et d’un appareil d’analyse en continu pour la mesure et la régulation en ligne.

Comment mesurer le pH de l'eau des piscines publiques

Quelle est la définition du stabilisant de chlore ou acide cyanurique ?

L’acide cyanurique est le stabilisant du chlore. En effet, seul, ce n’est pas un désinfectant. C’est pourquoi, on l’ajoute au produit chloré soit sous forme de galets soit manuellement en exploitation.

Pour cela, il est impératif de maintenir un seuil d’acide cyanurique entre 30 et 50 ppm, au-delà de 75 ppm le chlore devient inefficace.

Qu’est-ce que le TAC (Titre Alcalimétrique Complet) ?

Le TAC n’est pas indiqué dans la réglementation des piscines publiques mais il est recommandé de le contrôler une fois par an au minimum.

Effectivement, il correspond à la quantité de carbonates et bicarbonates dans l’eau. Il s’exprime en °F ou en ppm (1°F = 10 ppm) et caractérise le pouvoir tampon de l’eau.

  • Une eau avec un TAC faible soit inférieur à 10°F entraîne de fortes variations de pH
  • Une eau avec un TAC haut soit supérieur à 30°F engendre des dépôts blanchâtres sur la ligne d’eau et des difficultés à corriger le pH. Dans ce cas, on dit de l’eau qu’elle est tamponnée.

Pour modifier le TAC :

  • il est nécessaire d’injecter entre autres du bicarbonate de soude afin de le faire augmenter
  • pour le réduire, il est nécessaire d’injecter de l’acide.

C’est pourquoi, il est conseillé de le maintenir entre 10°F et 30°F pour avoir un pouvoir tampon suffisant, gage d’une bonne stabilité de l’eau :

Quel équipement utiliser pour mesurer le TAC de l’eau ?

La mesure du TAC se réalise à l’aide d’un photomètre.

Qu’est-ce que le TH (Titre Hydrotimétrique) ?

Tout comme le TAC, il est préconisé de suivre le TH au moins une fois par an minimum.

Ce dernier correspond à la quantité de calcium et de magnésium (calcaire) dans l’eau. Il est exprimé en °F ou en ppm (1°F = 10 ppm) et caractérise la dureté de l’eau.

Il n’existe pas de réglementation pour les piscines publiques mais il est recommandé de maintenir le TH entre 10°F et 20°F pour éviter les problèmes de corrosion ou d’entartrage :

  • Une eau avec un TH faible soit inférieur à 10°F est une eau très douce, à tendance corrosive sur les métaux
  • Une eau avec un TH haut soit supérieur à 20°F est une eau dure entraînant la formation de tartre sur les parois

Comment mesurer le TH de l’eau ?

Pour mesurer le TH de l’eau, il faut utiliser un photomètre.

Vous souhaitez obtenir plus d’informations :

Vous pouvez consulter également le site de l’AFNOR,
Ou nous envoyer vos demandes de renseignement en remplissant le formulaire ci-après :